FR
EN
IT
agnes barret agent secret
agent secret client
agence de recrutement haute couture

THE GO BETWEEN

Mystérieux 33 rue de Grenelle. Carte de visite codée et porte d’entrée anonyme, la discrétion semble de mise, mais où est-on au juste ? Plus qu’un bureau ou un cabinet de recrutement, ce sont les portes de son univers que vous ouvre Agnes Barret, la fondatrice d’Agent Secret. Cet univers, c’est celui de la découverte de talents dans les métiers de la mode.

Création, distribution, fabrication, communication, management et métiers émergents, tous les secteurs de cette industrie, l’équipe d’Agent Secret les connaît parfaitement et en est l’indispensable trait d’union.

Directrice de collection pendant plus de 15 ans chez Chloé, Martin Margiela, Thierry Mugler ou encore Louis Vuitton, Agnès Barret parle aussi bien le langage des créatifs, des ateliers et des développeurs que celui des équipes de ventes, des merchandisers, des managers et des actionnaires. C’est donc tout naturellement que depuis plus de … ans, elle de pose, avec son équipe, comme leur intermédiaire privilégié.

En Europe, comme aux Etats Unis, c’est sur-mesure qu’Agent Secret tisse ces liens si particuliers. Pour Agnès Barret et son équipe, toutes les recherches, tous les conseils, toutes les missions sont importantes. Talents en recherche d’emploi ou employeurs à la recherche de talents, au savoir-faire de chacun, Agent Secret offre un « savoir-comprendre », un « savoir-être ensemble ».

THE GO BETWEEN

What’s happening 33 Rue de Grenelle ? The coded business card and anonymous entrance imply that discretion is highly-valued here… but where exactly are we ? This is no ordinary office of recruitmentagency, we are about to enter the world of Agnès Barret, founder of Agent Secret. As she opens the doors (of her new address ) we are personally welcomed into a place where many a talent has been/ will be discovered relating to the numerous professions within Fashion .

Be it the department of creation, distribution, production, communication, management and emerging trades, Agent Secret’s team knows all of the above inside out and covers all sectors of the industry. Agent Secret remains an indipensable go-between.

For more than 15 years, Agnes Barret was head of studio for Chloé, Martin Margiela, Thierry Mugler not to mention Louis Vuitton, Agnès Barret speaks everyones’ language from the person who creates the product to the person that markets it. It is hardly surprising that after more than 4 years, Agnès and her team no trouble in honouring their role today as one of the most precious links in the chain.

In Europe, as well as America, the service provided by Agent Secret is a « made to measure » one. For Agnès Barret and her team, every detail is of equal importance from reasearch to advice right down the line and to the end of each mission. Whether it be talent looking to be employed or employers looking for talent, Agent Secret offers its unique know-how when it comes to the importance of understanding and the art of working together.

THE GO BETWEEN

Misterioso 33 Rue de Grenelle… Biglietto da visita cifrato, portone anonimo : la discrezione é di rigore, ma dove siamo ?
Più che un ufficio o un’agenzia di collocamento, sono le porte del sup universo che vi apre Agnès Barret, la fondatrice di Agent Secret : un universo che si identifica alla scoperta di talenti nei diversi mestieri della Moda.

Creazione, distribuzione, comunicazione, management, e « mestieri emergenti », tutti i settori di questa Industria sono perfecttamente conosciuti dal team di Agnès Barret, indipensabile intermediario.)

Direttrice di Collezione per 15 anni da Chloé, Martin Margiela, Thierry Mugler i Louis Vitton ; Agnès Barret parla il linguaggio dei « creativi » e dei tenici, come quello dei commerciali, dei dirigenti et degli azionisti ed è diventata da più di quattro anni il loro « naturale » trait d’union.

In Europa come negli Stati Uniti, Agent Secret instaura cin i suoi clienti dei legami molto particolari e praticamente su misura. Per Agnès Barret ed legami molto particulari e ppraticamente su misura. Per Agnès Barret ed il suo staff tutte le missioni, ricerche, consigli sono importanti : talenti alla ricerca di un impiego, dirigenti alla ricerca di talenti creativiti, Agnet Secret fornisce a ciascuna di queste categorie una compresione, un’analisi precisa della domanda, una particolare attitudine all’ascolto. E forse questo le Secret de l’ Agent…

Mode

Style

Talents

Retail

Qualité

Confiance

Création

Sur mesure

Fil

Conseil

International

Manager

Energie

Passion

Interface

Savoir-faire

Production

Distribution

Codes

Team

innovation

equipe agent secret

Hedi Slimane quitte Saint Laurent Paris

La rumeur courait depuis quelques semaines, la nouvelle de ce matin confirme le départ d’Hedi Slimane.

En quatre ans à la tête de la direction artistique de la maison Saint Laurent Paris, il l’aura renouvellée, sans jamais en renier les codes et valeurs.

Un grand bravo à un grand homme du monde de la mode !

Cet article revient sur cette information capitale.

Nadège Vanhee-Cybulski, un vent de fraîcheur souffle chez Hermès

A la tête des collections féminines d’Hermès depuis juillet 014, Nadège Vanhee-Cybulski y insuffle « son sens du cool et une sensualité joyeuse ».

Katell Pouliquen, auteure de l’article paru dans le magazine Elle du 11 mars 2016, parle avec enthousiasme de cette direction artistique menée avec brio.

Bonne lecture !

Agent Secret est dans le magazine Elle !

Dans le numéro de mars 2016, Agnès Barret explique les raisons pour lesquelles les grandes maisons de mode ont tant de mal à recruter des directeurs artistiques.

Et en guise de conseils, la fondatrice d’Agent Secret invite à regarder les talents, tous les talents, y compris ceux déjà présents dans les maisons.

Parce que la créativité est partout, il suffit parfois d’ouvrir les yeux !

Bonne lecture,

Défilés Automne/Hiver 2016/2017

Les Fashion Weeks s’enchaînent et s’achèvent…

Les présentations des collections pour l’hiver prochain sont presque terminées.

Petit tour d’horizon non exhaustif des défilés que nous avons aimés, dans des styles très différents mais toujours très intéressants !

 

Alexander McQueen

 

Marc Jacobs

 

Lacoste

 

Mulberry

 

Mary Katrantzou

 

Oscar De La Renta

 

Saint Laurent

 

Sies Marjan

 

Lemaire

 

Leonard

 

Koché

 

 

Notre Film !

L’équipe d’Agent Secret est fière de vous présenter ce petit film qui résume nos valeurs et notre approche toute particulière du recrutement.

Une façon originale aussi de vous dire merci, merci pour votre confiance, merci pour votre fidélité et merci de nous surprendre chaque jour avec vos multiples talents !

Demna Gvasalia livre sa vision de l’industrie de la Mode

Business of Fashion, 5 Février 2016

« Demna Gvasalia Reveals Vetements’ Plan to Disrupt the Fashion System »

Dans cet article, que vous pouvez lire intégralement en cliquant ici, Demna Gvasalia raconte ce qui l’a poussé à travailler dans l’univers de la mode, puis parle de sa marque « Vêtements » qui connaît le succès que l’on sait aujourd’hui. Il revient également sur sa formation, son envie de faire quelque chose de différent…

C’est aussi instructif qu’intéressant.

Bonne lecture !

 

 

VOEUX 2016

Réalisation : La chose

Agent Secret vous souhaite une merveilleuse année 2016.

WWD – PARIS FACE-OFF

26.11.2015 – WWD – By Miles Socha

www-couverture

Paris — These are heady times for fashion in Paris — thanks in no small part to Hedi Slimane, whose runway debut for Saint Laurent is arguably the most anticipated event since the late couturier’s retirement show in 2002 — or when tom ford took up the reins at Yves Saint Laurent in 2000. Also poised to electrify this Paris Fashion Week is Raf Simons, who will show his first ready-to-wear collection for Christian Dior on friday after a strong debut for couture in July.

THE FACE-OFF OF TWO fortysomething men’s wear mavericks on fashion’s biggest stage is likely to be the dominant story of the European season, compelling other designers in the French capital to up their game. Many top talents here are said to be anxious about Slimane and Simons stealing all the thunder, and are concentrating on putting their best foot forward.

Competition is becoming particularly cluttered among purveyors of minimalism, such as Celine’s Phoebe Philo, back with a runway show after her maternity leave in March. “I think it will be an exciting season in Paris. It is needed!” declared Karl Lagerfeld. “It’s stimulating and both [Simons and Slimane] are people I like a lot with a lot of talent.” “I think it’s going to be a fashion moment in Paris,” Alber Elbaz agreed Tuesday during a pre- view of his spring Lanvin show. “I think it’s something that a lot of people are feeling and thinking about, and I love competition because it moves me forward.
“You know, I’m not a jealous person. I’m only jealous of people who can eat and don’t gain weight,” he continued. “It motivates all of us to work harder and find solutions.”
Ron Frasch, Saks Inc.’s vice chairman and chief merchandising officer, said the Paris season promises to be a blockbuster. “Everyone’s going to be looking not to be out shone,” he said. “You’re talking about super competitive designers. Believe me, they’re going to want up their game ».

“It’s easy for long-standing brands to become dangerously complacent, so the injection of a new creative director will grab the attention of the fashion world,” said Barbara Atkin, vice president of fashion direction at Toronto-based Holt Renfrew. “The buzz around these two designers should be good for Paris.” “Of course, the feverish ex- pectation for these new artistic directions increases pressure on the other brands, whether it’s Chloé, Balenciaga, Jil Sander or Celine,” added Agnès Barret, principal of Agent Secret, a Paris-based search firm specializing in creative talent. That said, the biggest pressure sits on the shoulders of Slimane and Simons, “even if they have the best resources to face it,” Barret said. “The two brands involved are the ones risking the most: a new message needs to be sent in a given framework — one of a historical French fashion brand that wants to tell a different story.”

LE MONDE – A QUI PROFITENT LES FASHION WEEKS ?

25.09.2011 – www.lemonde.fr – Par Joël Morio

Du 27 septembre au 5 octobre, la Fashion Week de Paris, où sera présenté le prêt-à-porter femme de la saison printemps-été 2012, clôt un marathon entamé depuis près d’un mois, à New York. Combien coûte une semaine de la mode ? Et pourquoi New York, Paris, Milan et Londres se livrent-ils une guerre sans merci pour attirer public et créateurs ?

Attention, elle arrive ! Avec son cortège de voitures aux vitres fumées et de squelettiques créatures à talons aiguilles, la caravane de la mode pose ses bagages monogrammés à Paris, après quatre semaines de marathon entamé à New York le 8 septembre, puis Londres et Milan. Paris est donc le point final de cette transhumance du style qui a lieu deux fois par an dans ces quatre villes, les « Big Four » de la mode. Ce sont donc plus de 1 600 journalistes accrédités en provenance de 43 pays, des acheteurs français ou étrangers des grands magasins ou des boutiques multimarques, des photographes, mannequins, coiffeurs, maquilleurs et autres spécialistes de l’image, du son et de la lumière qui vont prendre possession d’un couloir « doré » allant du jardin des Tuileries au Grand Palais, où ont lieu les shows les plus attendus.

Au-delà des clichés bling d’un monde qui fait rêver certaines jeunes filles, la période des collections est un moment stratégique pour Christian Dior, Louis Vuitton, Chanel, Yves Saint Laurent et leurs concurrents. Car, « un défilé, c’est une énorme campagne de pub », rappelle Agnès Barret, présidente d’Agent Secret, un cabinet de conseil en recrutement. Et les sommes allouées aux défilés, qui n’excèdent pas un quart d’heure, sont sans limites. Même si, omerta oblige, il faut sortir sa calculette pour avoir une idée du budget. Il faut au minimum 300 000 euros pour louer un lieu, payer les mannequins et la production du show. Mais les plus grands noms ne font rien à moins du double de cette somme. Ensuite, il y a les invités de prestige. On murmure que la maison Mugler aurait lâché plus d’un million d’euros pour s’offrir, il y a six mois, les services de Lady Gaga comme mannequin. De l’argent finalement bien investi, si l’on considère le nombre d’articles auxquels a donné lieu « l’événement ». C’était le prix à payer pour que cette maison, qui ne faisait plus que du parfum, revienne sur le devant de la scène. Et même si les vedettes restent au pied du podium, il n’est pas rare qu’elles monnayent leurs apparitions. Aux billets d’avion, nuits de palace et frais divers, il faut parfois ajouter des enveloppes de l’ordre de 50 000 euros. Un investissement que les maisons rentabilisent en proposant aux magazines des reportages « exclusifs » sur la vedette, et lorsque leur défilé passe au journal de 20 heures.

MADAME – MON PETIT DEJ’ AVEC AGNES BARRET

02.11.2011 – MADAME – Par Morgane Miel

Agnes Barret

Son parcours de directrice de collection chez Chloé à la création de son cabinet de recrutement…

Ce qui frappe immédiatement chez Agnès Barret, c’est sa beauté mêlée d’un grand sérieux.
Une gravité frappante dans un milieu qui scintille. Elle s’est construite sur ses racines terriennes, ancrées en Haute-Saône où son père était agriculteur. D’une enfance sérieuse, elle a gardé le culte de l’effort et du dépassement de soi. Son père « un gaulliste de gauche », maire du village d’Andornay, lui donne le goût de la politique. D’où ses débuts comme attachée parlementaire, après avoir intégré Sciences Po à 17 ans. Une expérience de deux ans, vite écourtée. « J’ai compris que je ne pourrais jamais faire de carrière politique sans connaître de près le monde de l’entreprise », raconte-t-elle. Le virage sera à 180 degrés. Sur les conseils d’une amie, à 22 ans, elle intègre l’IFM (Institut français de la mode). Pendant quinze ans, elle alterne les postes exécutifs dans les plus grandes maisons – Céline, Thierry Mugler, Louis Vuitton, avant de passer directrice des collections chez Chloé puis de rejoindre Martin Margiela. Une carrière dans la mode ?« Ce qui m’intéressait dans ce secteur, c’était l’industrie, les usines. » Le travail, intense.

ESPACE CANDIDATURE

Vous souhaitez déposer votre candidature ? Merci de compléter votre fiche, en n'oubliant pas les champs marqués d’un astérisque*. Afin que votre candidature soit acceptée par notre système, merci de bien VALIDER le formulaire rempli.

FR
EN

VOUS

EXPERIENCES

DOCUMENTS

CV : WORD / JPG / PDF
Poids de fichier maximum : 8 Mo.
CV : WORD / JPG / PDF
Maximum file size: 8 MB

Portfolio : sous format PDF uniquement
Poids de fichier maximum : 8 Mo.
Portfolio: in PDF format only
maximum file Weight: 8 MB

CV : WORD / JPG / PDF
Poids de fichier maximum : 6 Mo.
CV : WORD / JPG / PDF
Maximum file size: 6 MB

CV : WORD / JPG / PDF
Poids de fichier maximum : 6 Mo.
CV : WORD / JPG / PDF
Maximum file size: 6 MB

0%
Created by Dpc Design